Nous sommes le
Une Maison Positive 1 520 € TTC/m² SHON ,
c'est possible, nous l'avons fait... Mais encore...

Economies d'énergie, développement durable et carburant propre.

Annick et Claude vous parlent de leur expérience.

 Accueil   Le projet   Maison Passive ?   Roulez au GPL   Autoconso élect   Contactez nous   Liens 

Qu’est-ce qu’une maison passive ?


Crédit image : passivhaus institut

Le terme « maison passive » ou « bâtiment passif » désigne un standard de construction garantissant un climat intérieur confortable aussi bien en été qu’en hiver sans système de chauffage traditionnel. Ce nom fait référence à la norme énergétique allemande « Passiv-Haus ».

Le terme « bâtiment passif » s’explique essentiellement par l’utilisation passive de la chaleur issue :
Du rayonnement solaire par les fenêtres et plus généralement par les surfaces vitrées ;
Des appareils ménagers et autres appareils dégageant des calories du simple fait de leur utilisation ;
Des habitants eux-mêmes.
Ces sources de chaleur doivent être suffisantes pour maintenir des températures intérieures agréables quelque soit la saison.

Une maison solaire passive ou « maison passive » est une habitation construite pour bénéficier au maximum de la chaleur du soleil en raison de sa conception (forme, orientation, répartition des ouvertures, isolation, inertie thermique,...), de la qualité de ses composants (murs, toiture, sol, fenêtres et portes...) et d’une ventilation double flux performante pour maîtriser les apports d’air et le degré d’humidité.
La maison passive offre par la continuité de sa température intérieure et les très faibles écarts de température entre air et parois (murs, vitrages,...) un grand confort, ses grandes ouvertures vers le sud lui donnent une très grande luminosité. Elle est aussi particulièrement saine avec une maîtrise parfaite de l’hygrométrie intérieure et le bon renouvellement de l’air.

Vu son succès outre-Rhin et sa diffusion dans nombres de pays de l’Union Européenne ou son adaptation hors de l’UE (Suisse), ce standard va devenir un standard européen.
Cet intérêt c'est concrétiser le 31 janvier 2008 par le vote au parlement européen du "plan d'action pour l'efficacité énergétique". Ce plan propose entre autre une prescription contraignante selon laquelle "tous les bâtiments neufs nécessitant un système de chauffage et/ou de refroidissement devraient respecter les normes des maisons passives ou des normes équivalentes pour les bâtiments non résidentiels à partir de 2011, ainsi que l'exigence d'utiliser des solutions de chauffage et de refroidissement passifs à partir de 2008".

La conception d'un habitat passif se base sur six grands principes :

Isolation thermique renforcée, fenêtres de grande qualité ;
Suppression des ponts thermiques ;
Excellente étanchéité à l'air ;
Ventilation double flux avec récupération de chaleur ;
Captation optimale, mais passive de l'énergie solaire et des calories du sol.
Limitation des consommations d'énergie des appareils ménagers

Le standard de maison passive vise essentiellement à réduire les consommations largement inutiles de nos habitations. Pour qualifier tout ce qui a été dit plus précédemment, les "3 critères" définissant une maison passive ont été établis comme suit:

Consommation d'énergie de chauffage < 15 kWh/ (m2.an).
Etanchéité à l'air: test de la porte (blower door). n50 < 0,6 h-1.
Consommation totale d'énergie de la maison < 120 kWh/ (m2.an) d'énergie primaire.

Comme on le voit, le concept de "maison passive" correspond à une habitation à très basse consommation énergétique.


UN BUDGET LOGEMENT IDENTIQUE PUIS INFÉRIEUR

Sur le graphique ci-contre, la courbe bleue représente le coût de la construction : elle chute brutalement en un point.
La courbe verte représente le coût énergétique. La courbe rouge est le cumul des deux courbes précédentes.
Le résultat est édifiant : si un optimum est atteint en 40 et 50 kW, correspondant à la maison basse énergie, un second optimum correspond à 15 kW. Ce chiffre n'a pas été choisi par hasard!
On peut comprendre que, plus le bâtiment est isolé, plus il pourrait coûter cher à construire, sans que la relation entre ses deux éléments soient proportionnellement liés. Inversement, plus le bâtiment est isolé, moins il consomme d'énergie de chauffage. Une étude réalisée par le Passiv Haus Institut a démontré qu'en dessous de 15 kW/m²/an, il n'est plus nécessaire d'avoir de système de chauffage conventionnel.
En résumé: L'économie importante due à la suppression d’un chauffage classique réduit fortement l'augmentation du reste des coûts de construction de la maison passive.

Pour aller plus avant, vous pouvez utilement comprendre le concept de maison passive grâce :

• au document de référence en français du Passivhaus Institut ;

• à l’article « La maison passive – une révolution de l’efficacité énergétique » de Jürgen Schnieders du PassivHaus Institut de Darmstadt, publié par le Service pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France à Berlin ;

• au site lamaisonpassive.be très documenté et comportant d’enrichissantes réflexions de fond d’une jeune architecte belge, Adeline Guerriat.

• le livre de Adeline Guerriat consacré à la maison passive est, à mon avis, un document indispensable. Si vous voulez vous le procurer : Maisons Passives - Edition "L'Inédite" du 3ème trimestre 2008. "Destiné à un public passionné et professionnel, ce livre est le manuel de la maison passive." Adeline Guerriat et architecte, exerce comme indépendante et travaille également sur la plate-forme "Maison Passive en Belgique" (cf ci-dessus).

• à un furetage, toujours utile, sur le site de l’association française « La Maison Passive France » dont l’action et le site Internet fournit des aides, des adresses afin de rendre intelligible la construction passive.


Retour haut de page

Membre actif de l'association :
Association GPPEP
Membre actif du Forum :
Forum Photovoltaïque